The Sepang Clash or the end of MotoGP ?

Tout le monde l’a vu, tout le monde en a entendu parler, tout le monde en a un avis. Le SepangClash n’a pas laissé les fans de moto dans l’indifférence. Les faits remontent au Grand Prix de Malaisie il y a déjà quelques semaines de cela, pourtant, on continue d’en entendre parler aux quatre coins du globe.

On ne peut pas dire qu’on ne l’avait pas vu venir. Le weekend avait commencé de façon bien étrange jeudi, lorsque Rossi avait porté ses accusations contre Marquez. Puis sur la piste vendredi et samedi lors des essais libres puis des qualifications. La tension était palpable entre les deux concurrents.

Dimanche, la course commence, les tours s’enchainent, les pilotes s’affrontent dans un combat spectaculaire jusqu’à ce que l’impossible, l’impensable se passent. Un contact orchestré par l’italien qui entraine la chute de Marquez.

Les réactions sont immédiates, supporters, journalistes, pilotes, tout le monde a son mot à dire, ils s’affrontent et s’opposent dans les théories, dans leurs propos. Certains diront que Marquez est un antisportif de 22 ans encore trop téméraire et dangereux. D’autres participeront à cette théorie du complot espagnol qui s’est accordée pour éloigner le Docteur de son 10e titre. D’autres souligneront le manque de sang-froid de l’italien et évidemment personne ne démord de ses positions. Et tout s’intensifie lorsqu’une pénalité tombe sur l’italien.

Malheureusement pour les fans de MotoGP, la communauté est aujourd’hui déchirée entre deux clans et les hostilités sont lancées… On ne peut s’empêcher de se demander quelles seront les conséquences pour ce beau sport lors de la prochaine saison

Dani Pedrosa (Honda Repsol), Jorge Lorenzo (Yamaha Movistar) et Valentino Rossi (Yamaha Movistar) sur le podium du SepangGP, le 25 octobre 2015.

Dani Pedrosa (Honda Repsol), Jorge Lorenzo (Yamaha Movistar) et Valentino Rossi (Yamaha Movistar) sur le podium du SepangGP, le 25 octobre 2015.

That’s a wrap for ’15.

Ça y est ! Après 244 jours, 32 semaines et 19 Grand Prix, la saison 2015 a touché à sa fin ce dimanche à Valence. Un weekend extraordinaire après deux semaines plutôt tendues dans le monde de la moto. La course de la catégorie reine a retenu le souffle de plus de 110 mille spectateurs jusqu’au dernier virage.

Tout d’abord, quelle impressionnante performance du Docteur, qui après seulement 4 tours de piste a réussi à remonter de la 26e position à la 7e. Pour finir à la 4e place, se livrant tout le long à d’incroyables batailles contre ses adversaires !

Le trio Pedrosa, Marquez, Lorenzo avait près de 12 secondes d’avance sur le reste du troupeau et nous ont aussi offert un spectacle à couper le souffle. Chaque virage pouvant déboucher sur un dépassement et un retournement de situation dans le championnat !

Félicitations à l’Espagnol Jorge Lorenzo qui à la fin de ce Grand Prix historique a remporté son cinquième titre de champion et son troisième titre en MotoGP, avec seulement 5 points de plus que son coéquipier Yamaha Valentino Rossi et 88 points devant l’espagnol et adversaire Honda, Marc Marquez.

On ne peut, néanmoins, pas s’empêcher d’être déçu pour le Docteur qui, dans d’autres circonstances aurait pu gagner son 10e titre de champion, se reprochant alors du record détenu par Agostini avec pas moins de 15 titres !

Ce weekend met fin à une saison époustouflante qui aura gardé son public en haleine jusqu’à la dernière seconde et on ne peut déjà pas attendre le début de la saison 2016, en mars prochain !

Danny Kent (Moto3), Jorge Lorenzo (MotoGP), Joann Zarco (Moto2) Champions de la saison 2015.  Credits : motogp.com

Danny Kent (Moto3), Jorge Lorenzo (MotoGP), Johann Zarco (Moto2)
Champions de la saison 2015.
Credits : motogp.com

Marc Marquez

Marc Marquez est aujourd’hui un incontournable de la MotoGP. Ces dernières années, le jeune espagnol n’a pas arrêté de surprendre l’audience ce qui lui a valu à plus d’une reprise le surnom de « Bébé Alien ».

Marquez fait ses débuts dans le Championnat du monde en 2008. Alors âgé de quinze ans, il rentre dans la plus petite catégorie. Cependant, ce n’est qu’en 2010 que Marquez décroche son premier titre de champion du monde. Après quoi il passe en Moto2. Il finit sa saison 2e après une grosse blessure qui l’empêche de disputer les derniers Grands Prix. En 2012, l’espagnol devient à nouveau champion du monde avec neuf victoires et quatorze podiums.

La légende Marc Marquez débute réellement en 2013 lors du Grand Prix du Qatar, lorsque, âgé de 20 ans et rookie MotoGP, il monte sur la troisième marche du podium. Deux semaines plus tard, il gagne son premier GP en catégorie reine ce qui lui vaut le titre de plus jeune pilote à avoir gagné un Grand Prix. La première saison de l’espagnol se solde par un troisième titre de champion du monde, ce qui fait de lui le plus jeune champion MotoGP de l’histoire parmi d’autres nombreux records.

En 2014, Marquez enchaîne les nouveaux records en gagnant les dix premières courses de la saison et totalise 13 victoires sur 18 GP. Avec son frère Alex, ils deviennent les premiers frères à être champions dans deux catégories différentes, la même année. En gagnant à Phillips Island en octobre 2015, il devient le plus jeune pilote avec 50 victoires.

MotoGP 2014 World Champions. From left to right : Tito Rabat (Moto2), Marc Marquez (MotoGP), Alex Marquez (Moto3). Source : MotoGP.com

MotoGP 2014 World Champions.
From left to right : Tito Rabat (Moto2), Marc Marquez (MotoGP), Alex Marquez (Moto3).
Source : MotoGP.com

Marc Marquez reachs 50 victories at Phillips Island. Source : Box_Repsol.

Marc Marquez reachs 50 wins at Phillips Island.
Source : Box_Repsol.

Season 15′ so far…

Débutée le 28 mars au Qatar, la saison 2015 s’est trouvée assez surprenante pour les fans de MotoGP, et le suspense reste encore à son apogée alors qu’il ne reste que trois Grands Prix avant la fin de la saison le 8 novembre.

Alors que la saison passée était réglée lors du quinzième Grand Prix au Japon, où, Marc Marquez, âgé de 21 ans, remporte son deuxième titre de champion du monde en catégorie reine et quatrième titre toutes catégories confondues. Le champion du monde en titre est aujourd’hui troisième dans le classement derrière les deux pilotes Yamaha ; Jorge Lorenzo 2e sur le podium, et Valentino Rossi pour le moment leader du championnat. Si Marquez n’a aujourd’hui plus aucune chance de gagner son troisième titre consécutif en MotoGP puisqu’il se trouve à presque 90 points d’écart avec Rossi à trois Grands Prix de la fin de la saison, le titre de champion n’est pas encore attribué à l’un des deux coéquipiers Yamaha. À la veille du Grand Prix d’Australie, Valentino Rossi, neuf fois champion du monde, mène avec 283 points, Lorenzo suit avec 265 points. Un écart de dix-huit points qui peut encore se réduire ou s’agrandir selon la fin de le#AustralianGP compte tenu de la distribution des points.

Malgré une main gauche toujours blessée, Marc Marquez continue de régner sur ce début de Grand Prix d’Australie avec une huitième pole position pour la saison. Il semble être considéré comme l’arbitre de ce combat de titans, qui fera pencher la balance en faveur de l’un ou de l’autre de ses adversaires.

Winner Repsol Honda Team's Spanish rider Marc Marquez sprays champagne on the podium after the Moto GP race of the San Marino MotoGP, in Misano Adriatico on September 13, 2015.  AFP PHOTO / VINCENZO PINTO        (Photo credit should read VINCENZO PINTO/AFP/Getty Images) Source / Credits : Redbull.com

Winner Repsol Honda Team’s Spanish rider Marc Marquez sprays champagne on the podium after the Moto GP race of the San Marino MotoGP, in Misano Adriatico on September 13, 2015. AFP PHOTO / VINCENZO PINTO (Photo credit should read VINCENZO PINTO/AFP/Getty Images)

Introduction

Bienvenue sur MotoGP-Chronicles.

Que vous ayez atterri ici par hasard, par passion ou par simple curiosité, laissez-moi vous présenter l’envers du décor.

Nous parlerons ici du plus important Championnat du monde de vitesse Moto. Résultats des courses, les pilotes, le fonctionnement de ce sport extrême.

Cependant, avant de commencer…

Le MotoGP qu’est-ce que c’est ?

  Créé en 1949 par la Fédération internationale de Motocyclisme le MotoGP c’est…
Le plus important championnat du monde de sport mécanique à deux roues. Il se déroule en dix-huit Grands Prix, sur quatorze pays et quatre continents. Les meilleurs pilotes du monde représentants de neuf nationalités s’affrontent alors sur des prototypes construits par cinq grandes usines ; Honda, Yamaha, Aprilia, Ducati et Suzuki.

Le MotoGP est divisé en trois catégories : Moto3 (anciennement 125cc), Moto2 (anciennement 250cc) et MotoGP. Ces catégories se différencient entre autres par la puissance des moteurs utilisés.

Les weekends de courses se déroulent sur trois jours.

Le premier jour du Grand Prix est défini comme le jour des « Essais libres ». La journée débute avec la FP1 (Free Practice 1) Moto3, puis MotoGP et enfin Moto2. L’après-midi, ce sont les FP2 qui ont lieu.

Le second jour d’un GP est un jour de Qualifications. Les qualifications déterminent le positionnement des pilotes sur la grille de départ.

Le dimanche, troisième jour, est le jour de course. L’après-midi ce sont les Moto3 qui font leur départ en premier sur la grille. Suivies par les Moto2. C’est la catégorie reine qui termine le weekend.

 


motogp_lg81161_2.big

Source : MotoGP.com